Liens utiles :

Rencontre avec Maisons Paysannes

Le 31 juillet une partie du conseil municipal a reçu l'association Maisons Paysannes de France (section Yonne) au sujet de l'avenir patrimoniale de la commune

Qu’est-ce que Maisons Paysannes?

L’association Maisons Paysannes de l’Yonne est une association créée en 2013 reconnue d’intérêt général. Elle représente dans l’Yonne Maisons paysannes de France, créée en 1965 et déclarée d’utilité publique en 1985. Elle y défend les mêmes objectifs :

  • Sauvegarder le bâti rural ancien,
  • Promouvoir une architecture contemporaine de qualité bien insérée dans le cadre bâti,
  • Protéger l’environnement paysager, naturel et humain des maisons paysannes.

pour envisager un travail en commun, une première réunion a eu lieu dont le compte rendu intégral est ci dessous:

Rencontre avec Mme la Maire de Saint-Bris-Le-Vineux et des élus du Conseil municipal

Le 31 juillet 2017 à la Mairie à 19h

Présents :

  • Pour MPY : Agnès Blancard, Bernard Collette, Hélène Delorme
  • Pour le Conseil Municipal : Mmes Rachelle Leblond, maire, Florence Comte.et Anne Bonnerue MM. Henri Durnerin et Jérome Mayel.

Lors du tour de table où chacun se présente, nous précisons que nous avons été appelés à la rescousse par l’un de nos adhérents, l’Association Saint-Bris-Patrimoine, et que nous souhaitons nous informer plus précisément sur les projets de l’équipe municipale. Nous la remercions d’accepter le dialogue et souhaitons qu’il contribue à mobiliser tous les habitants de Saint-Bris autour de leur patrimoine.

Mme la Maire souligne l’attachement au patrimoine de l’équipe municipale qui doit affronter un héritage marqué par quelques vicissitudes (échec du projet de ZPPAUP en 1990, destruction des bancs en ciment 1900 autour de la gloriette du parc des marronniers…) et surtout par la perspective de devoir mener à bien la restauration de l’église qui, à l’étude depuis 2000, devient urgente. Un PLU patrimonial est en cours d’élaboration tandis que la mairie est en pointe contre l’implantation d’éoliennes dans le beau paysage de Saint-Bris.

Pour l’école, Mme Leblond résume les faits. La question de son devenir se pose depuis longtemps. Notamment pour des obligations impératives de mise aux normes de sécurité et d’accessibilité (ce que nous avons pu constater rien qu’en empruntant les 2 escaliers par lesquels accéder à la salle du Conseil municipal). Après avoir pris l’avis de nombreux experts (dont CAUE et UDAP) et vue l’étude de faisabilité faite en 2015 par le Cabinet ATRIA Architectes, le Conseil municipal a choisi le 8 décembre 2016 l’option de la construction d’une nouvelle école avec transfert de la mairie dans la « Maison rose » (sur la place en face du château) et rejeté celle du maintien de l’école et de la mairie dans le château. Il s’est prononcé par 11 voix pour, 3 abstentions et aucune voix contre. Mme Leblond souligne que les habitants ont été informés à de multiples reprises : par les Conseils municipaux qui sont publics, lors de contacts informels et par deux réunions publiques organisées l’une le 14 juin 2016 sur les conclusions de l’étude de faisabilité qui posait déjà l’avenir de l’école, et  le 16 février 2017sur le sujet précis du devenir de l’école et du château.

Dans les échanges qui ont suivi, toutes nos questions ont reçu réponses :

le coût : selon les chiffres établis par l’étude ATRIA et présentés au Conseil le 8 décembre 2016, il est sensiblement égal pour les 2 solutions : entre 1,8 et 1,88 million €. Mais avec des surcouts pour la solution du maintien : aménagement d’un accueil provisoire des fonctions école et mairie (200 à 350.000€ sur 2 ans) et chauffage (32.000€/an actuellement, somme qui devrait toutefois diminuer suite aux travaux de mise aux normes). En outre la mise aux normes réduirait la capacité d’accueil.

le financement : d’ores et déjà le Préfet a promis une subvention de 50% du coût de construction de la nouvelle école si le projet est décidé dès 2017. On peut penser que les financements complémentaires nécessaires seront d’autant plus aisés à obtenir que le projet peut avoir des retombées dépassant le village : pour la Com.com, par la création d’une école avec un accueil élargi à 5 classes au lieu de 3 actuellement ; pour le grand Auxerrois, en fournissant un équipement touristique dans la zone sud.

le château : Une solution est à l’étude reposant sur le maintien du château comme propriété communale et la recherche d’un partenaire pour créer un équipement touristique (hôtel avec bail emphytéotique et partenariat public/privé pour les travaux). L’ABF a accueilli favorablement l’idée d’aménagements contemporains (ascenseur et galeries sur la cour intérieure) pour permettre à un éventuel hôtel de compenser la faible profondeur du château (tout en façade).

la nouvelle école dans le parc des marronniers : le parc a la surface suffisante pour accueillir les 2500m2 nécessaires aux 5 classes et aux espaces extérieurs à prévoir. Toutes les fonctions seront ainsi regroupées sur le même site construit aux normes actuelles. Le carrefour sera aménagé pour assurer la coexistence entre la départementale et l’accès à l’école. Les marronniers seront en partie sauvegardés et la gloriette « si possible ». La mairie envisage de s’appuyer sur une étude paysagère à mener en partenariat avec l’École nationale du paysage de Versailles.

la possibilité d’un parking souterrain à creuser sous la place actuelle devant le château est à bannir car un ancien cimetière s’y trouve.

En résumé, nous tirons les conclusions suivantes de nos échanges avec Mme Leblond et son équipe :

1/ la situation actuelle ne peut être maintenue car elle rend aléatoire la présence même de l’école à St Bris : l’école est en situation dérogatoire depuis longtemps et le risque est grand que la dérogation accordée annuellement ne soit plus reconduite.

2/ On ne peut sous-estimer le risque de dénaturation architecturale du château que comporterait l’opération de mise aux normes nécessaire pour accueillir école et mairie.

3/ Le transfert de l’école et de la mairie, s’il a un coût sensiblement équivalent à leur maintien dans le château, présenterait au moins 4 avantages :

  • meilleur accès aux financements possibles, vus ses avantages pour les écoliers de la com.com, l’impact sur l’attractivité touristique du village, sur l’activité économique et les finances de la commune,
  • possibilité d’améliorer l’aménagement du village, sans oublier notamment un ou des locaux pour les associations, jusqu’alors accueillies dans la salle des fêtes logée dans une annexe du château et pas aux normes non plus,
  • possibilité d’opter pour une architecture contemporaine et écologique pour la nouvelle école, qui s’inscrirait ainsi parfaitement dans l’histoire et le paysage de Saint-Bris.
  • possibilité de restaurer le château en utilisant les bonnes pratiques adaptées au bâti ancien qui ont aussi le mérite d’être durables et écologiques.
Retrouvez l'actualité
de Saint-Bris-le-Vineux
Retrouvez l'agenda
de Saint-Bris-le-Vineux